Notre pain poétique de ce lundi

Publié le 29 Mai 2006


Le Pain.


"La surface du pain est merveilleuse d’abord à cause de cette impression quasi panoramique qu’elle donne : comme si l’on avait à sa disposition sous la main les Alpes, le Taurus ou la Cordillère des Andes. Ainsi donc une masse amorphe en train d’éructer fut glissée pour nous dans le four stellaire, où durcissant elle s’est façonnée en vallées, crêtes, ondulations, crevasses… Et tous ces plans dès lors si nettement articulés, ces dalles minces où la lumière avec application couche ses feux, — sans un regard pour la mollesse ignoble sous-jacente. Ce lâche et froid sous-sol que l’on nomme la mie a son tissu pareil à celui des éponges : feuilles ou fleurs y sont comme des soeurs
siamoises soudées par tous les coudes à la fois. Lorsque le pain rassit ces fleurs fanent et se rétrécissent: elles se détachent alors les unes des autres, et la masse en devient moins friable… Mais brisons-la : car le pain doit être dans notre bouche moins objet de respect que de consommation."

Francis Ponge (1899-1988) "Le parti-pris des choses"

http://www.archive-host2.com/membres/images/1336321151/tableaux/pain/pain_miche.jpg







 

Rédigé par SAINT-AUBIN

Publié dans #pouasie

Repost 0
Commenter cet article

heidy et Clémentine 29/05/2006 09:07

A lire avec un GROS pot de nutella!   ;-)

brode-way 29/05/2006 07:51

C'est toujours aussi beau!!!
Un petit coucou suite à notre rencontre de samedi à la Teste, j'ai fait un article à ce sujet sur mon blog aujourdhui. Merci encore pour ta gentillesse et tes merveilleuses créations. Comme convenu je t'enverrai les photos de mes réalisations mais là...je pars travailler.
Bonne semaine