Un livre ? (bis)

Publié le 27 Janvier 2012

 

 

 

                    Puisque les maladies hivernales semblent atteindre l' Essonne profonde, et qu' aujourd'hui plusieurs questions se posent (où va l' argent ? que fée la police ? quand-est-ce qu'on mange ?, tapavuma? y aura-t-il des violettes en hiver?) interrompons quelques minutes le cours linéaire et toutefois  majestueux de ce blogue, (qu' il est bien, on ne le rappelera jamais assez sans doute) interrompons donc pour nous recentrer sur l' essentiel. (poil aux aissielles).

 

http://www.archive-host2.com/membres/images/1336321151/mth/livres/Carte_blanche/coulisses/meduse-1.jpg

 

               Cette photo, c' est pour faire joli, en glissant un peu de vie colorée, engendrée par l'atelier méduse à l' aquarelle du dernier mercredi.

          Donc un livre en septembre regroupant quelques villages, quelques plantes, quelques impressions fumeuses, un beau livre très LaMTSA qui plaira à celles qui l' aimeront. Par ailleurs et juqu' à maintenant,  pas de violettes. (par une délicatesse qui, somme toute, m'honore je ne développerai pas plus, je vais m' irriter et c' est mauvais pour ma tension, m' a dit l' homme-médecine).

 

http://www.archive-host2.com/membres/images/1336321151/mth/livres/Carte_blanche/coulisses/meduse.jpg     

 

               Le terme méduse est un nom vernaculaire désignant les formes libres de nombreux groupes de cnidaires et s'opposent donc aux formes polypes, sessiles. Les méduses sont généralement des prédateurs, elles paralysent leurs proies grâce à leurs cnidocytes et peuvent posséder des structures sensorielles très élaborées comme des ocelles, rassemblées au sein de rhopalies. Certaines méduses appartenant à la classe des Cubozoa peuvent être mortelles pour l'Homme. Dans le cycle de vie de certains groupes de cnidaires, la forme méduse peut alterner avec la phase polype, mais d'autres vivent uniquement à l'état de méduse. Les méduses sont par ailleurs considérées - au vu de résultats récents de phylogénie moléculaire - comme un caractère propre à l'un des deux groupes de cnidaires, appelé en conséquence Medusozoa (composé des classes: Cubozoa, Scyphozoa et Hydrozoa). L'autre groupe étant celui des Anthozoa1. Cependant l'origine évolutive exacte de la forme méduse est encore mal comprise . Céwikikildi!   

 


                   

Publié dans #mtsa

Repost 0
Commenter cet article

vero21 30/01/2012 07:57


moi j'aime bien les méduses de loin car j'aime pô les piqûres !

mimi 27/01/2012 19:54


koikisspasse avec les violettes, j'ai pas tout suivi pour cause de vacances prolongées très loin...même qu'en mon absence j'ai des violettes qui ont poussé!


 


en tout cas, la méduse couleur confiture de groseille, j'adhère!!!

dametine 27/01/2012 13:32


les questions dont il est question ci-dessus sont éternellement posées mais n'ont toujours pas trouvé réponse à leur pied. tout comme les maladies bouleversantes de l'hiver même si ce dernier
n'en est pas un.


méduse, quelle horreur, c'est aussi irritant que les histoires de violettes parfois.

Bragance 27/01/2012 11:46


Que dire de ce blog, encore une fois ? Sublime, forcément sublime...

Tanne 27/01/2012 11:31


Que dire? Je suis médusée !


(oui d'accord, c'est un peu facile, fin de semaine)