Suintante.

Publié le 25 Août 2013

 

 

 


 

 

Eau qui se presse, qui court


 

Eau qui se presse, qui court -, eau oublieuse
que la distraite terre boit,
hésite un petit instant dans ma main creuse,
souviens-toi !

Clair et rapide amour, indifférence,
presque absence qui court,
entre ton trop d'arrivée et ton trop de partance
tremble un peu de séjour.

 

Rainer Maria Rilke (1875-1926) in "Vergers"

Publié dans #pouasie

Repost 0
Commenter cet article

catherine.P. 26/08/2013 18:44


Bonjour à tous les deux. J'espère que vos vacances ont été belles et vous ont apporté tout ce que vous souhaitiez. Merci pour ce beau poème et les précédents. Je vais guetter vos messages. C'est
reparti pour cette année. Merci pour tout ce que vous m'apportez. 

Maryse56 26/08/2013 16:35


Limpide ce court poème...

Gene11 26/08/2013 13:10


Merci de me faire découvrir ce poète que je ne connaissais que de nom.

fanarose 26/08/2013 13:01


Il n'y a que vous ( et R.M. Rilke ) pour nous enchanter d'un peu d'eau !!! Joyeus lundi à vous deux !

doscille 26/08/2013 09:55


oh !


ne soyez pas comme elle...restez!