(somewhere) Over the Rimbaud.

Publié le 18 Juillet 2011

 

 

Voyelles

 

A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles,
Je dirai quelque jour vos naissances latentes:
A, noir corset velu des mouches éclatantes
Qui bombinent autour des puanteurs cruelles,

Golfes d'ombre; E, candeur des vapeurs et des tentes,
Lances des glaciers fiers, rois blancs, frissons d'ombelles ;
I, pourpres, sang craché, rire des lèvres belles
Dans la colère ou les ivresses pénitentes ;

U, cycles, vibrements divins des mers virides,
Paix des pâtis semés d'animaux, paix des rides
Que l'alchimie imprime aux grands fronts studieux;

O, suprême Clairon plein des strideurs étranges,
Silence traversés des Mondes et des Anges :
- O l'Oméga, rayon violet de Ses Yeux ! -

 

 


Arthur RIMBAUD (1854-1891).

Publié dans #pouasie

Repost 0
Commenter cet article

Mohican 20/07/2011 19:09



Comme beaucoup, il y a longtemps que j'ai envie de le broder, d'autant que j'ai le modèle sur un livre.


Rimbaud, mon poète préféré ( mon coeur est Ardennais même si je n'y habite hélas plus!)


Mon poème préféré, Dieu sait que j'ai eu du mal à l'apprendre en classe, est "Le Buffet".


Amitiés


Mohican



becassine 20/07/2011 09:23



"Qui bombinent..." du verbe bombiner...??. M. Larousse ? Nous autres à la campagne on ne bombine plus depuis longtemps... Alors, forcément.... Bonne journée bisous Liliane



Mirelha 18/07/2011 12:31



Sublime Rainbow ! Quel bonheur, j'ai toujours envie de broder ce poème, mais Marie-Thérèse le ferait tellement mieux que moi !



marlie 18/07/2011 07:57



Ce poème me rappelle un modèle publié par Marie-Claire Idées à moins que ce ne soit 100 idées...