Soleil noir.

Publié le 10 Juin 2013

 

 

 


 

 

 

El Desdichado

 

Je suis le Ténébreux, - le Veuf, - l'Inconsolé,
Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie :
Ma seule Étoile est morte, - et mon luth constellé
Porte le Soleil noir de la Mélancolie.

Dans la nuit du Tombeau, Toi qui m'as consolé,
Rends-moi le Pausilippe et la mer d'Italie,
La fleur qui plaisait tant à mon coeur désolé,
Et la treille où le Pampre à la Rose s'allie.

Suis-je Amour ou Phoebus ?... Lusignan ou Biron ?
Mon front est rouge encor du baiser de la Reine ;
J'ai rêvé dans la Grotte où nage la Sirène...

Et j'ai deux fois vainqueur traversé l'Achéron :
Modulant tour à tour sur la lyre d'Orphée
Les soupirs de la Sainte et les cris de la Fée.

Gérard de NERVAL (1808-1855) in "Odelettes".

Publié dans #pouasie

Repost 0
Commenter cet article

Bragance 10/06/2013 14:16


Moi qui ne suis pas une folle de poésie, j'ai reconnu Gérard de Nerval aux premiers mots du message...


Merci de contribuer à ma culture : je lis tous les poèmes que vous nous offrez et généralement, je les garde. Et pourtant je ne suis pas une folle de poésie - comme je le disais plus haut ;)

bluetit 10/06/2013 13:03


prince déchu , je me souvient de ce poème,


  un rayon de soleil lui rendrai t il le sourire ?


 bises et bon am

Sissi94 10/06/2013 11:30


Beau mais ne vaut pas "ce siècle avait deux ans......." de Victor Hugo.


L'amour d'une mère...... La mienne me manque toujours.


Bonne journée.


Sylvie

Gene 11 10/06/2013 11:09


Une célèbre poésie malheureusement bien assortie au temps que nous avons dehors ......

Mirelha 10/06/2013 11:04


"Le Prince d'Aquitaine" ???? J'en connais bien un, PTSA, mais son Etoile est là, heureusement ! !