Pomone, Vénus et serge.

Publié le 4 Novembre 2013

 

 

 


 

 

Je n'ai pas oublié, voisine de la ville

 

Je n'ai pas oublié, voisine de la ville,
Notre blanche maison, petite mais tranquille ;
Sa Pomone de plâtre et sa vieille Vénus
Dans un bosquet chétif cachant leurs membres nus,
Et le soleil, le soir, ruisselant et superbe,
Qui, derrière la vitre où se brisait sa gerbe,
Semblait, grand oeil ouvert dans le ciel curieux,
Contempler nos dîners longs et silencieux,
Répandant largement ses beaux reflets de cierge
Sur la nappe frugale et les rideaux de serge.

 

 

Charles Baudelaire(1821-1867) in "Les Fleurs du Mal".

Publié dans #pouasie

Repost 0
Commenter cet article

Annick S/Jardin de fil 05/11/2013 09:05


Quelle merveilleuse façon de dire les choses... On ne s'en lasse pas. Merci!

fanarose 04/11/2013 13:47


Que du beau monde ...plus le plaisir de vous savoir de retour dans le joli monde de la blogosphère...vive le lundi !

Marie-Claire 04/11/2013 11:55


C'est beau bonne journee Marie-Claire

Mirelha 04/11/2013 11:29


"Les rideaux de serge" : pas terrible pour l'éclairage ! Toujours musical, ce Baudelaire... Une petite réponse pour ma demande à propos de Jean Aicard ??? Merci. Bonne journée de rentrée...

marlie 04/11/2013 11:00


Merci pour cette pensée poétique.