Pierre et Thomas.

Publié le 21 Janvier 2013

 

 

 


 

Les corneilles


 

Le plumage lustré de satins et de moires,
Les corneilles, oiseaux placides et dolents,
Parmi les champs d'hiver, que la neige a fait blancs,
Apparaissent ainsi que des floraisons noires.

L'une marque les longs rameaux d'un chêne ami ;
Elle est penchée au bout d'une branche tordue,
Et, fleur d'encre, prolonge une plainte entendue
Par le tranquille écho d'un village endormi.

Une autre est là, plus loin, pleurarde et solitaire,
Sur un tertre maussade et bas comme un tombeau,
Et longuement se rêve en ce coin rongé d'eau,
Fleur tombale d'un mort qui dormirait sous terre.

Une autre encor, les yeux fixes et vigilants,
Hiératiquement, sur un pignon placée,
Reste à l'écart et meurt, vieille et paralysée,
Plante hiéroglyphique en fleur depuis mille ans.

Le plumage lustré de satins et de moires,
Les corneilles, oiseaux placides et dolents,
Parmi les champs d'hiver, que la neige a faits blancs,
Apparaissent ainsi que des floraisons noires.


 

 

Émile Verhaeren (1855-1916) in "Les bords de la route".


Publié dans #pouasie

Repost 0
Commenter cet article

Lucie 04/02/2013 19:04


La strophe qui se répète est une merveille de rythme et d'évocation - on est devant la scène et le contraste est donné en prime - Verhaeren est unique - Merci Marie-Thérèse de nous le rappeller -


 


Amitiés,


Lucie

muriel 21/01/2013 16:54


merci  d 'avoir mis en ligne ce poème , je l avais appris en CM1 en 1970 ;la memoire m est revenue en le lisant !!!!


merci beaucoup , un coucou de la Sarthe ... ou la neige a recouvert  d'un manteau blanc la campagne !!


cordialement , Muriel l agricultrice


 

Maman Pop 21/01/2013 14:20


Dommage que ce sympathique auteur du plat pays ne connaissait pas mon immeuble .Elles arrivent au 31 ème étage en compagnie des goélands et des pigeons pour se faire nourrir par le bête type du
balcon voisin,pas dolentes du tout.


Comme quoi même notre époque a perturbé les moeurs de ces oiseaux,c'est malin merci de m'avoir donné l'occasion de
"râler"

Maryse56 21/01/2013 12:58


C'est pas l'oiseau que je préfère,  mais le poème est beau.

Mirelha 21/01/2013 12:33


J'ai très peur des oiseaux sauf brodés par MTSA ! Merci quand même, cher plumitif !