Paris la nuit.

Publié le 26 Mars 2012

 

 


 

 

Trois allumettes une à une allumées dans la nuit
La première pour voir ton visage tout entier
La seconde pour voir tes yeux
La dernière pour voir ta bouche
Et l'obscurité tout entière pour me rappeler tout cela
En te serrant dans mes bras.

 

Jacques Prévert (1900-1977) in "Paroles".

Publié dans #pouasie

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Melle PAT 26/03/2012 21:53


ça sent le printemps tout ça!!!!

Anne-Marie 26/03/2012 19:06


Quel plaisir de se remémorer ce poème...et que le temps passe!Merci.

bluetit 26/03/2012 18:33


meri pour ce poème en ces temps agités


  bises et bonne soirée

piroshka 26/03/2012 16:43


Et la petite marchande d'allumettes ,que fait-elle ?


Amitiés

AMY FESQUET 26/03/2012 14:45


que c'est beau!!!!!