Mars précieux.

Publié le 15 Mars 2010



Impromptu

Impromptu sur des pots de fleurs que Monsieur le Prince de Condé cultiva lui même.


En voyant ces oeillets qu'un illustre guerrier
Arrosa d'une main qui gagna des batailles,
Souviens-toi qu'Apollon bâtissait des murailles
Et ne t'étonne point que Mars soit jardinier.


Madeleine de Scudéry (1607-1701).

Publié dans #pouasie

Repost 0
Commenter cet article

fanarose 15/03/2010 14:12


Je découvre avec effroi que les proverbes peuvent mentir..." A chacun son métier et les vaches seront bien gardées" , alors , ce ne serait pas toujours vrai ? A qui se fier , Dieu du ciel ? ...tout
fout le camp ....


Marie des Landes 15/03/2010 13:15


coucou,

oeillets de mon coeur,où êtes vous?
le printemps a oublié le soleil pour qu'ils poussent...
biz
Marie
http://grains-de-sable-by-urane.over-blog.com/


lacigalepapivore 15/03/2010 11:55


Ok avec le com précédent !!!!! Et merci de me rappeler que Madeleine de Scudéry a vécu jusqu'à 94 ans : un
exploit pour l'époque ( hormis Fontenelle !!! )
Condé avait il apprécié ????? Bisous  ANNIE


jeanne 15/03/2010 07:19


Que c'est bon de découvrir ce poème, lorsque l'on vient de lire le journal du jour !
bonne journée. jeanne