Les feuilles mortes se rappellent à la masse.

Publié le 16 Décembre 2013

 

 

 


 

 

Les feuilles mortes


 

Simone, allons au bois : les feuilles sont tombées ;
Elles recouvrent la mousse, les pierres et les sentiers.

Simone, aimes-tu le bruit des pas sur les feuilles mortes ?

Elles ont des couleurs si douces, des tons si graves,
Elles sont sur la terre de si frêles épaves !

Simone, aimes-tu le bruit des pas sur les feuilles mortes ?

Elles ont l'air si dolent à l'heure du crépuscule,
Elles crient si tendrement, quand le vent les bouscule !

Simone, aimes-tu le bruit des pas sur les feuilles mortes ?

Quand le pied les écrase, elles pleurent comme des âmes,
Elles font un bruit d'ailes ou de robes de femme :

Simone, aimes-tu le bruit des pas sur les feuilles mortes ?

Viens : nous serons un jour de pauvres feuilles mortes.
Viens : déjà la nuit tombe et le vent nous emporte.

Simone, aimes-tu le bruit des pas sur les feuilles mortes ?


Remy de GOURMONT (1858-1915) in "Simone"

Publié dans #pouasie

Repost 0
Commenter cet article

Claude 25/12/2013 12:04


Le contrepet fonctionne mais il manque un "l"!

florie 23/12/2013 09:16


Je profite de ce joli poème pour vous souhaiter à tous les deux de belles Fêtes de Noël et de fin d'année en espérant vous retrouver ici pour 2014 ! Amitiés . Florie

naffou 23/12/2013 03:25


Juste en passant,vous souhaiter à tous les deux de tres belles fetes de Noel

Mohican 19/12/2013 18:01


Joli poême, je ne connaissais pas cet auteur, mais, je ne suis pas du tout littéraire.


Merci

bruyere 19 19/12/2013 13:56


Simone, allons au verger Avec un panier d'osier.
Nous dirons à nos pommiers, En entrant dans le verger : Voici la saison des pommes.
Allons au verger, Simone, Allons au verger.


Merci de m'avoir rappelé ce poème de la même (?) série et du même auteur évidemment (je n'en donne qu'un extrait !)appris en mes jeunes années