Kroumirs.

Publié le 4 Juin 2012

 

 

 

Eloge de la biscuiterie italienne


 

Grand embarras pour la lettre K. Cette consonne, affirment les dictionnaires, n' est utilisée en italien  que pour certains noms étrangers. Exemples: Kaiser, kantiste, képi (mais qui s' écrit plus volontiers chepi), kilo (remplacé par chilo), kimono, kirsch. Rien à prendre là-dedans ...

 

 

... Cependant , j' ai trouvé un autre K encore plus séduisant, sur une boite de biscuits en provenancce de Casale Montferrato.

Cette ville du Piémont, capitale de l' ancien duché de Monferrato, dans la région des truffes blanches si supérieures, pour la finesse et le parfum aux noires boursouflures du Périgord, ne renferme pas seulement des églises et des palais, mais aussi ce qu' ignorent les rédacteurs du Guide Bleu, une fabrique exclusive de gâteaux secs appelés krumiri et présentés dans une boite en fer rouge, dont le modèle n' a pas varié depuis 1886, année de fondation de la fabrique. On voit sur le couvercle, au milieu d'un ovale entouré de feuilles de laurier et d' une guirlandes de médailles, et surmonté du blason et de la couronne de la maison de Savoie, le portrait du fondateur, un certain Rossi, sans prénom mais non sans le faux-col dur, la cravatte noire et la paire de moustaches en guidon de bicyclette, accessoires sans lesquels un commendatore de l' époque n' aurait pu se montrer en public.

 Les inscriptions et légendes n'ont pas changé non plus, de "Fournisseur de S.M. le Roi d'Italie et des Altesses Royales, Prince d' Aoste et de Gênes" jusqu'à "Médaille d' or de la mairie de Casale', exquise fierté provinciale, aprés l' orgueil de servir des têtes couronnées. Insensibles aux variations de régime , imperméables aux vicissitudes de la vie politique, les kroumirs poursuivent depuis plus de cent ans leur existence immuable. Ils ont la forme d' un bâtonnet canelé, coudé, et ce coude, trés ouvert, leur donne un aspect légèrement serpentin, quelque chose comme l' allure d'un accent circonflexe allongé, seule fantaisie que se permettent ces rigides sentinelles placées à l' entrée du vaste parc chatoyant des sucreries italiennes. Sous une formule très simple, fruits d'une antique recette de famille, avec un nombre réduit d' ingrédients, les kroumirs recèlent un miracle de saveur et de fraîcheur.

A emballage vieillot éternelle jeunesse du contenu ...

... A Parme comme à Casale Monferrato, on est moins hédoniste, plus pénétré des principes moraux. Ce que j' admire le plus dans les kroumirs, préparés dans l' austère province du Piémont, et par conséquent plus stricts que les Malino Bianco de la grasse Emilie, c'est que malgrè  un parti pris aussin puritain de sobriété et d' économie, ils exhalent un parfum si raffiné.

 

 

Dominique FERNAnDEZ, de l' Académie Française  (né en 1929)  in "Le voyage d'Italie. Dictionnaire amoureux" paru en 2008 chez Plon, photos de Ferrante Ferrandi.

 

 

http://www.archive-host2.com/membres/images/1336321151/balades/Rosignano/krumiri.jpg


 

 

Publié dans #pouasie

Repost 0
Commenter cet article

nikita 04/06/2012 19:25


Oui mais j'aurais bien voulu voir à quoi les kroumirs ressemblait...


 

marlie 04/06/2012 12:23


royale mélancolie... ?

Gene 11 04/06/2012 12:22


Jolie description, belle photo, mais le goût réel, l'avez-vous eu en bouche ?

Zechiffe 04/06/2012 11:06


Bonjour Cristine,


J' ai reçu botre message pour l' expo de Gordon. J' yréponds par courriel.
J' ai supprimé votre commentaire donnant votre numéro de portable.


 


 

lacigalepapivore 04/06/2012 11:03


Merci pour cette information ................. gastronomique !!!! Bisous  ANNIE