Ingrat.

Publié le 28 Mai 2012

 

 

 

 


 

 

 

 

Je hais du Florentin l'usurière avarice


 

 

Je hais du Florentin l'usurière avarice,
Je hais du fol Siennois le sens mal arrêté,
Je hais du Genevois la rare vérité,
Et du Vénitien la trop caute malice :

Je hais le Ferrarais pour je ne sais quel vice,
Je hais tous les Lombards pour l'infidélité,
Le fier Napolitain pour sa grand' vanité,
Et le poltron romain pour son peu d'exercice :

Je hais l'Anglais mutin et le brave Écossais,
Le traître Bourguignon et l'indiscret Français,
Le superbe Espagnol et l'ivrogne Tudesque :

Bref, je hais quelque vice en chaque nation,
Je hais moi-même encor mon imperfection,
Mais je hais par sur tout un savoir pédantesque.

 

 

Joachim DU BELLAY (1522-1560) in "les Regrets".

Publié dans #pouasie

Repost 0
Commenter cet article

jourdain 28/05/2012 15:31


A cette époque la valeur n'attendait pas le nombre des années

lacigalepapivore 28/05/2012 12:29


Superbe poême Je ne me souvenais pas qu'il était mort , si jeune Bisous  ensoleillés  ANNIE

marlie 28/05/2012 07:02


Intéressant en ce lundi de Pentecôte : l'Esprit saint descendit ...