Hiver gai.

Publié le 6 Février 2012

 

 

En ce rugueux hiver...

 

 

En ce rugueux hiver où le soleil flottant
S'échoue à l'horizon comme une lourde épave,
J'aime à dire ton nom au timbre lent et grave
Quand l'horloge résonne aux coups profonds du temps.

Et plus je le redis, plus ma voix est ravie
Si bien que de ma lèvre, il descend dans mon coeur,
Et qu'il réveille en moi un plus ardent bonheur
Que les mots les plus doux que j'ai dits dans la vie.

Et devant l'aube neuve ou le soir qui s'endort
Je le répète avec ma voix toujours la même
Mais, dites, avec quelle ardeur forte et suprême
Je le prononcerai à l'heure de la mort !


 

Émile VERHAEREN (1855-1916) in "Les Heures du Soir".

Publié dans #pouasie

Repost 0
Commenter cet article

Mirelha 07/02/2012 12:25


Pour répondre à Marie qui ignore qui est Chabal, c'est le grand garçon en culottes courtes, barbu et chevelu, qui joue au Rugby à XV et qui est rarement capable de marquer des essais. Bonne
journée !

Maryse 06/02/2012 20:34


ah ! que j'aime le lundi chez la MTSA, je ne m'en lasse pas.


 

marlie 06/02/2012 18:28


Merci pour ce beau poème qui réchauffe l'hiver !

becassine 06/02/2012 17:20


Dire que la poèsie ne fait plus partie de notre paysage ... Heureusement que the poète est là pour nous la faire partager !! Merci Bonne semaine bisous Liliane

nicolbrod39 06/02/2012 12:17


on se pose tous et toutes la même question ....