Gemme bien

Publié le 28 Décembre 2009




 Le pin des Landes

On ne voit en passant par les Landes désertes,
Vrai Sahara français, poudré de sable blanc,
Surgir de l'herbe sèche et des flaques d'eaux vertes
D'autre arbre que le pin avec sa plaie au flanc ;

Car, pour lui dérober ses larmes de résine,
L'homme, avare bourreau de la création,
Qui ne vit qu'aux dépens de ce qu'il assassine,
Dans son tronc douloureux ouvre un large sillon !

Sans regretter son sang qui coule goutte à goutte,
Le pin verse son baume et sa sève qui bout,
Et se tient toujours droit sur le bord de la route,
Comme un soldat blessé qui veut mourir debout.

Le poète est ainsi dans les Landes du monde ;
Lorsqu'il est sans blessure, il garde son trésor.
Il faut qu'il ait au cœur une entaille profonde
Pour épancher ses vers, divines larmes d'or !



Théophile Gautier (1811-1872) in España

Publié dans #pouasie

Repost 0
Commenter cet article

becassine 07/01/2010 09:56


...Et qu'avec "art" ces choses-là sont dites !! Deux créateurs : l'un, poète nous fait rêver, l'autre, créatrice es broderie embellit notre vie !! Merci à vous Bisous Liliane


Laurette MEUNIER 28/12/2009 16:22


Ah, la poésie qui dit les sentiments,
qui dit ce qu'on est pas capable d'exprimer soi-même,
de si beaux mots qui font la fête entre eux.
En hommage à vos pivoines, il faut lire "voyeur de pivoine" de Philippe Delerme: "... La pivoine est compromettante. Sucre et poivre mêlés, elle promet toutes les saveurs: la regarder semble un
péché...Allumeuse, elle ne brûle que pour elle et solitaire meurt en papier buvard pâle au hasard des allées ..."
Allez, bonne année 2010 et faites-nous encore rêver avec  votre regard de poète.
et vos broderies.
épilobe


Marine 28/12/2009 13:25


Merci pour ce beau poème.
Bonne journée
Marine


jeanne 28/12/2009 11:25


Merci de ce poème, bonne journée à vous.
jeanne


palmire 28/12/2009 07:42


Je viens de faire un saut 50 ans en arrière... notre prof de français nous l'avais faite apprendre par coeur. Elle n'était plus accessible dans ma mémoire, et je vien de la récupérer. Merci.