Equinoxe.

Publié le 23 Septembre 2014

 

 

 


 

 

Chant d'automne

 

 

Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres;
Adieu, vive clarté de nos étés trop courts !
J'entends déjà tomber avec des chocs funèbres
Le bois retentissant sur le pavé des cours.

Tout l'hiver va rentrer dans mon être : colère,
Haine, frissons, horreur, labeur dur et forcé,
Et, comme le soleil dans son enfer polaire,
Mon coeur ne sera plus qu'un bloc rouge et glacé.

J'écoute en frémissant chaque bûche qui tombe ;
L'échafaud qu'on bâtit n'a pas d'écho plus sourd.
Mon esprit est pareil à la tour qui succombe
Sous les coups du bélier infatigable et lourd.

Il me semble, bercé par ce choc monotone,
Qu'on cloue en grande hâte un cercueil quelque part.
Pour qui ? - C'était hier l'été ; voici l'automne !
Ce bruit mystérieux sonne comme un départ.

...

Charles Baudelaire (1821-1867) in "les Fleurs du Mal"
.

Publié dans #pouasie

Repost 0
Commenter cet article

Maryse56 10/10/2014 11:21


Qu'est ce qui se passe ? Ce blog est tombé dans une faille spatio-temporelle ?

catherine 09/10/2014 21:33


Même inquiétude eu égard à ce silence,


mes pensées autour de vous..

mésange 08/10/2014 23:07


J'espère vraiment que ce long silence nr cache aucun problème sérieux et que nous vous retrouverons bientôt en forme pour notre plus grande joie... Amicalement à vous deux

NancyRose 03/10/2014 21:08


Bonjour vous deux.


Le week-end dernier, je suis passée à Nivelles et ... je m'inquiète de ne pas vous avoir vu.


Comment allez-vous?


Je pense à vous et vous embrasse


Nancy (de Belgique)

Louise 03/10/2014 06:13


Bien sûr, la lumière qui décline, les jours qui rapetissent, etc, ça peut expliquer pourquoi on peut prendre le bourdon à l'automne. Aussi je saisis toutes les occasions de sourire. La dernière,
c'est la découverte des chaussons qui illuminent 7 m devant soi juste en mettant le pied dedans, à voir sur www.pantalume.fr ! Mais vieilliront-ils aussi
bien que les inoubliables charentaises vues sur ce blog de temps en temps ?