"Celui qui est de la terre est terrestre ..."

Publié le 24 Octobre 2011

 

 

                    Le merle , à peine dérangé, mange méthodiquement la figue. Il a fait un trou et vide l'inrérieur, grain à grain. A un moment il ne reste plus que la peau.

          Comme la figue est un peu flétrie et molle sur son attache - cou tordu dit-on - le jardinier pense qu' elle est idéalement mûre. Il tend la main et ne trouve qu 'une baudruche vide.

          Le loriot élit domicile dans le cerisier tant qu' il y a des fruits.Au matin les pies caquettent et fuient.

          Alors il dresse des "peurs": un bûcheron frappeur mû par une hélice que le vent actionne, une chevelure de ppaiers argentés qui s' élève entre les branches, ou l' antique épouvantail vêtu comme le jardinier de vêtements au rebut, auquel le soir en partant il prête son chapeau.

          N' a-t-il pas installé sa propre image au milieu des pates-bandes pour être là même quand il n' y est plus?

 

Marie ROUANET (née en 1936) in "Tout Jardin est Eden" Editons Climat 1999.


Publié dans #pouasie

Repost 0
Commenter cet article

Mirelha 24/10/2011 11:09



Miam ! Un Rouanet pour commencer la semaine... On en redemande !



maxante 24/10/2011 10:58



Quelle belle image ! "donnez nous des jardins" comme dirait Monsieur Perret !



Dametine 24/10/2011 10:47



et la pie voleuse s'en alla élire domicile sur le chapeau de la peur et y laissa sa fiente vengeresse