Carnet rose

Publié le 19 Avril 2010



Radis.


           Radis rose, radis croquant! pique à la langue!

          Frais et vif, clique-claque aux dents! Gicle pointu sur les gencives! Eau froide dans le cou, grêle au visage!

          Radis hâtif demi-long et long, et bout blanc demi-long et long, gros noir et violet  de Gournay, jaune hatif et violet rond! le blanc, le noir et l'écarlate! et demi-long rose à bout blanc, radis à moustache de chat! radis pointu qui griffe aux dents! radis salé, radis piquant - Froutt! C'est frais, franc, froid, ferme et blanc; c'est comme un bras de belle fille ... Ça se tâte dur et sa mord! - Pain bis, sel gris, beurre et radis! Feuille tiède et fraîcheur du fruit! chemisette raide et bras nu ... On croque du printemps tout cru !

 

          Gentils, rouges comme elles, les radis poussent entre les carottes. De l'air, beaucoup d' air à ces petits sanguins. Couvrez bien s'ils gèlent mais faites qu' ils respirent ! Leur corps ne se sent à l'aise et ne devient beau et fort que dans du plein terreau , bien noir, bien gras, profond. Et ils ont soif! Ils passent toute la journée à boire. S'il fait beau, servez-leur, sur une table de terreau, de l' eau, de l' eau, de l' eau! Boire - même de l'eau - donne de l'esprit! boire donne sel et piquant!

          Vingt jours après les semis, les radis sont superbes! Jolie moustache, dent blanche, teint vif ...

          Les beaux petits gars! Printemps du repas!

          On a faim, le beurre est doux comme la neide qui fond, les dent s' aiguisent à les croquer ...

          Radis, radis rose! printemps cru!

 

 

Eugène MOREL (1869-1934). La Parfaite maraîchère, roman très simple, orné de considérations poétiques et utiles sur la culture et le forçage des légumes dans la région de Paris ( Bibliothèque Charpentier, Eugène Fasquelle, Editeur 11, rue de Grenelle, 11 - 1904)


Publié dans #pouasie

Repost 0
Commenter cet article