Bonum vinum laetificat cor hominis

Publié le 21 Décembre 2009



Le vin triste.

J'ai du sable à l'amygdale.
Ohé ! oh ! buvons un coup.
Un, deux, trois, longtemps, beaucoup !
Il faut s'arroser la dale
Du cou.

J'ai, pour guérir ma folie,
Pris un remède, dix, vingt ;
Et puisque tout fut vain,
Je veux être une outre emplie
De vin.

Que les verres soient mes armes.
Moi je serai leur fourreau.
Nous tuerons l'amour bourreau
Qui met dans mon vin mes larmes
Pour eau.

Je ne bois pas, je me panse.
Au bruit du glouglou moqueur
Je fais taire ma rancœur.
Et j'enterre dans ma panse
Mon cœur.


Jean RICHEPIN (1849-1926) in La Chanson des Gueux.


Publié dans #pouasie

Repost 0
Commenter cet article

Siobhan 21/12/2009 21:01


Magnifique, je ne connaissais pas Richepin, mais je découvre avec bonheur.


Catherine 21/12/2009 19:47


Et glou et glou et glou. Celui qui boit fait toujours rire ; ce poème est pourtant pour moi d'une infinie tristesse.


michèle 21/12/2009 19:34


Sublime !
"Je ne bois pas, je me pance....
Et j'enterre dans ma pance
Mon coeur ."
Santé !
et bon Noël à tous !


Mirelha 21/12/2009 14:00


Le vin triste ??? Pas possible !
Allez écouter cette émission de samedi dernier sur France-Inter :
http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/ca-peut-pas-faire-de-mal/

Bonas vacanças ! 


becassine 21/12/2009 11:50


Chaque jour, Sieur MTSA, je réalise que j'ai encore beaucoup à apprendre !! Je ne connaissais pas !! Merci !! Bisous à mes" Landais préférés " Liliane