Arbois, Pupillin ou Château-Chalon ?

Publié le 5 Mai 2013

 

 


 

 

Gaieté

Petit piqueton de Mareuil,
Plus clairet qu'un vin d'Argenteuil,
Que ta saveur est souveraine !
Les Romains ne t'ont pas compris
Lorsqu'habitant l'ancien Paris
Ils te préféraient le Surène.

Ta liqueur rose, ô joli vin !
Semble faite du sang divin
De quelque nymphe bocagère ;
Tu perles au bord désiré
D'un verre à côtes, coloré
Par les teintes de la fougère.

Tu me guéris pendant l'été
De la soif qu'un vin plus vanté
M'avait laissé depuis la veille ;
Ton goût suret, mais doux aussi,
Happant mon palais épaissi,
Me rafraîchit quand je m'éveille.

Eh quoi ! si gai dès le matin,
Je foule d'un pied incertain
Le sentier où verdit ton pampre !...
- Et je n'ai pas de Richelet
Pour finir ce docte couplet...
Et trouver une rime en ampre.

 

 

Gérard de Nerval (1808-1855) in "Odelettes"

Publié dans #pouasie

Repost 0
Commenter cet article

Maryse56 07/05/2013 10:36


A la vôtre !


Guilleret ce poème...

Maman Pop 06/05/2013 21:01


Hips... bonne journée, faute avouée est à moitié pardonnée

marlie 06/05/2013 16:29


Superbe, je ne connaissais pas du touit !


Et sur le Château-Chalon, Patrick aurait-il quelque poème en stock ?

fanarose 06/05/2013 13:03


Un petit coup de rouge avec Gérard un lundi matin....la semaine s'annonce bien !!


 

catherine.P. 06/05/2013 07:58


Sans avoir bu de quoi être gaie pour toute la journée et surtout de quoi être gaie pour la balade qui s'annonce sous un beau soleil.A bientôt.