Appuyée à la beauté du monde.

Publié le 7 Janvier 2013

 

 

 


 

 

L’Offrande à la nature


 

Nature au coeur profond sur qui les cieux reposent,
Nul n’aura comme moi si chaudement aimé
La lumière des jours et la douceur des choses,
L’eau luisante et la terre où la vie a germé.

La forêt, les étangs et les plaines fécondes
Ont plus touché mes yeux que les regards humains.
Je me suis appuyée à la beauté du monde
Et j’ai tenu l’odeur des saisons dans mes mains.

J’ai porté vos soleils ainsi qu’une couronne
Sur mon front plein d’orgueil et de simplicité,
Mes jeux ont égalé les travaux de l’automne
Et j’ai pleuré d’amour aux bras de vos étés.

Je suis venue à vous sans peur et sans prudence
Vous donnant ma raison pour le bien et le mal,
Ayant pour toute joie et toute connaissance
Votre âme impétueuse aux ruses d’animal.

Comme une fleur ouverte où logent des abeilles
Ma vie a répandu des parfums et des chants,
Et mon coeur matineux est comme une corbeille
Qui vous offre du lierre et des rameaux penchants.

Soumise ainsi que l’onde où l’arbre se reflète,
J’ai connu les désirs qui brûlent dans vos soirs
Et qui font naître au coeur des hommes et des bêtes
La belle impatience et le divin vouloir.

Je vous tiens toute vive entre mes bras, Nature!
Ah! faut-il que mes yeux s’emplissent d’ombre un jour,
Et que j’aille au pays sans vent et sans verdure
Que ne visitent pas la lumière et l’amour…

 

 

Anna de Noailles (1876-1933) in "Le Cœur Innombrable".

Publié dans #pouasie

Repost 0
Commenter cet article

Liliane 08/01/2013 07:51


Quel beau poème pour ce début d'année !!!  Bonne et heureuse année 2013 à vous deux !!!

Gene 11 08/01/2013 01:26


Quelle entrée en matière pour 2013...... Et une dame à la belle plume qui plus est !


Merci pour cette rencontre.

bbrenice76 08/01/2013 00:23


Emouvant à vous tirer des larmes.


La Nature, ou ce qu'il en reste, méritait bien un tel poème. Merci de nous en avoir fait profiter.

catherine PELTIER 07/01/2013 21:45


Quel beau poème. J'ai bien profité de mère Nature ce matin comme tous les lundis: avec mes amies nous nous sommes promenées en forêt de Fontainebleau au rocher Canon et c'était canon. Que des
arbres immenses et en particulier un "pin"qui a poussé sur un rocher. Son tronc est sur le rocher et ses racines se sont développées de chaque côté du rocher: la nature nous réconcilie avec le
monde dans lequel nous vivons et elle n'arrête pas de m'émerveiller de la plus petite fleur au plus grand arbre . La grâce d'un arbre mort dans les bras que dire dans les branches d'un arbre
vivant. Et que dire des fleurs de Marie-Thérèse.........A bientôt. Catherine.

Cchouette 07/01/2013 20:25


Merci pour ce beau poème et bonne année 2013.


Que vos articles continuent à nous surprendre et à nous régaler !  et surtout un grand merci pour tout le plaisir qu'ils nous apportent.


Chouette.