Danse (IV)

Publié le 1 Février 2007

Avant que de se lancer dans l'immense broderie du mimosa nordique, la (basque) MTSA élabore des esquisses pour bien maîtriser limbes, baies et tépales

 


Un essai avec de la laine à broder de Véronique de Luna



La laine testée pour les feuilles et les tiges s'avère un peu épaisse par rapport aux baies, de blanc visqueux, brodées en un fil de soie Gobelins dédoublée (de l'esquellent "Au Ver à Soie").



Cinq esquises esquisses somme d'une semaine de soins





Rédigé par SAINT-AUBIN

Publié dans #florilège

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Mirelha 02/02/2007 09:27

Ah ! les laines de Véronique de Luna ! Quelle splendeur ! J'ai brodé deux grands tableaux horticoles (tomates et légumes assortis) d'Hervé Lelong avec ces laines et c'est un enchantement... presque autant que de broder des MTSA !

heidy et clementine 02/02/2007 08:35

Joli.................
Tiens, notre MTSA n'a pas de petits ciseaux de brodeuse? C'est quoi ce gros outil pret a piquer les fesses de notre bien aimee creatrice?

sandra du mans 01/02/2007 18:47

Que de travail de préparation............ que de patience..............;;; mais le résultat en vaut la chandelle
Bises rillettes riantes du Mans

doscille 01/02/2007 17:50

trop beau !

Tanne 01/02/2007 11:58

Esquisses, esquisses, ça me rappelle une anecdote, donnée pour vraie:
Picasso avait convoqué un entrepreneur pour quelques menus trvaux de sa maison de, je ne sais où; afin de bien expliquer ce qu'il voulait , le voilà traçant à grands coups de crayon plusieurs dessins sur quelques feuilles. Quand le sieur Pablo a comméncé à parler coût et paiement, l'entrepreneur , plutôt futé lui aurait simplement tendu ses dessins en lui disant: "il suffira d'unee signature sur chaque page".
Bon , il s'appelait Picasso , le monsieur aux esquisses mais enfin, faut peut-être creuser l'idée , n'est-ce-pas famille MTSA?
Bonne journée!