poèsie Féline (I)

Publié le 4 Septembre 2006


Les Chats

Les amoureux fervents et les savants austères
Aiment également, dans leur mûre saison,
Les chats puissants et doux, orgueil de la maison,
Qui comme eux sont frileux et comme eux sédentaires.

Amis de la science et de la volupté,
Ils cherchent le silence et l'horreur des ténèbres;
L'Erèbe les eût pris pour ses coursiers funèbres,
S'ils pouvaient au servage incliner leur fierté.

Ils prennent en songeant les nobles attitudes
Des grands sphinx allongés au fond des solitudes,
Qui semblent s'endormir dans un rêve sans fin;

Leurs reins féconds sont plein d'étincelles magiques,
Et des parcelles d'or, ainsi qu'un sable fin,
Etoilent vaguement leurs prunelles mystiques.

 
Charles BAUDELAIRE (1821-1867)
(in "Les fleurs du mal")

http://www.mezimages.com/image/blogmtsa/pxx/bestioles/chats/chat_a_la_mouche.jpg

Rédigé par SAINT-AUBIN

Publié dans #pouasie

Repost 0
Commenter cet article

Jacotte57 04/09/2006 19:37

C'est simple : J'AIME !

arel 04/09/2006 16:17

tout est beau la poésie le broderie, je piaffe d'impatience d'avoir entre les mains ce joyau ; et qui sait, peut-être aurai-je la chance de me le faire dédicacer chez Fati :)

wensi alias cajou 04/09/2006 16:12

que c'est beau !!!

michele picard 04/09/2006 09:45

reveuse .je suis devant tant de beaute feline et la culture et le talent de l'artiste pour mettre en valeur le quotidien
amicalement
michele

sandra du mans 04/09/2006 09:16

Chat c'est beau comme poème, et la broderie on dirait mon chat lorsqu'elle est en attente de quelquechose................;
bises rillettes riantes du Mans
Chandra !!!!