Chauffe Marcel!

Publié le 17 Août 2009



Afin de me couvrir de fourrure et de moire.

A Jean Cocteau.

Afin de me couvrir de fourrure et de moire
Sans de ses larges yeux renverser l'encre noire
Tel un sylphe au plafond, tel sur la neige un ski
Jean sauta sur la table auprès de Nijinsky.
C'était dans un salon purpurin de Larue
Dont l'or, d'un goût douteux, jamais ne se voila.
La barbe d'un docteur blanditieuse et drue
Déclarait : " Ma présence est peut-être incongrue
Mais s'il n'en reste qu'un je serai celui-là. "
Et mon coeur succombait aux coups d'Indiana.

Marcel PROUST   (1871-1922).

Publié dans #pouasie

Repost 0
Commenter cet article

gribouille81 17/08/2009 08:42

bonjourj'espère que vous êtes bien rentrée de votre expo à Labastide.Je suis la brdeuse, crayonneuse, dont la fille Delphine vous a pris le livre sur les chats...nous venons de perdre un d'eux.Dans ma journée, je ferais la page de mon blog sur cette journée d'hier.Merci pour le régal de mes yeux,moi la novice.J'étais très heureuse de vous rencontrerAmicalementgeneviève  alias gribouille81