Salies

Publié le 3 Août 2009



Tandis qu'à l'argile au flanc vert

Tandis qu'à l'argile au flanc vert,
Dessus ton front haussée,
Perlait le pleur d'une eau glacée,
Les dailleurs, à couvert :

" Enfant, riait leur voix lointaine,
Voilà temps que tu bois.
Si Monsieur Paul est dans le bois,
Avise à la fontaine.

" Mais avise aussi de briser
Ta cruche en tournant vite.
Ah, que dirait ta mère. Evite
Son bras. Prends le baiser. "

... Le temps était couleur de pêche.
Sur le Saleys qui dort
Un oiseau d'émeraude et d'or
Fila comme une flèche.



http://sd3.archive-host.com/membres/images/1336321151/balades/stemarie/2009/toulet.jpg in "Contrerimes".
 

Publié dans #pouasie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
bonjour , je découvre votre blos qui est vraiment bien
Répondre
B
Merci monsieur "poète" car vous l'êtes aussi !! Bonne journée bonne semaine à vous deux Bisous Liliane
Répondre