Gardarem lou Morel

Publié le 27 Juillet 2009



Ne m’offre pas

Ne m’offre pas de falbalas
De saphir ou de chinchillas
Ne m’offre pas de ces beaux livres
Qui font chic sur une étagère
Un de ces bibelots en cuivre
Une merde, un nid à poussière
Ne m’offre pas de goélands
Ce serait une absurdité
Je n’ai pas de vase assez grand
Pour les bouquets sophistiqués
Mais s’il te plaît ô mon aimé
Offre-moi un sens giratoire
Oui : un rond point comme on en met
Partout jusqu’à Sully-sur-Loire…


Ne m’offre pas de grands voyages
Ou de pieux pèlerinages
Ne m’offre pas de safaris
Pas d’excursions pas de croisières
Ne m’offre pas je t’en supplie
Le service à thé de ta mère
Ne m’offre pas de crocodile
De chapeaux de gants de foulard
Je t’assure qu’il est inutile
De m’offrir des pompes en lézard
Mais s’il te plaît ô mon amour
Offre-moi un sens giratoire
Un circulaire carrefour
Comme ils ont à Saint-Jean-du-Var


Ne m’offre pas de pull-over
Même tricoté par ton père
Ne m’offre pas un dernier verre
Ne m’offre pas ton bras surtout
Ne m’offre pas une rivière
De diamants autour de mon cou
Ne m’offre pas de concession
Dans une allée du Pèr’-Lachaise
Pas de confiture aux cochons
Pas de charlottes à la fraise
Mais s’il te plaît mon doux caprice
Offre-moi un sens giratoire
Que mon rêve enfin s’accomplisse
Comme à la Charité-sur-Loire


Car vois tu le sens giratoire
C’est l’avenir et c’est l’espoir
C’est l’Europe c’est la victoire
Simplement le sens de l’histoire
Je voudrais bien un giratoire
Rien que pour moi, individuel
Dans mon désir circulatoire
Le monde semble intemporel
J’y dresserais un monument
Une sculpture un ornement
Je posséderais une chose
Qui impressionne et en impose
Je sais bien que mon rêve est fou
Je sais bien qu’il est illusoire
Mais comment n’être pas jaloux
Traversant la Ferté-sous-Jouarre
Mais comment n’être pas jaloux
Traversant la Ferté-sous-Jouarre



FRANÇOIS MOREL (né en 1959) in Collection Particuli
ère

Publié dans #pouasie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
 Super! Je m'empresse, comme dirait César -celui des compressions- de découvrir François Morel.
Répondre
M
Encore un sens giratoire? je ne connaissais pas non plus!!! Amitiés.Marie-Odile
Répondre
B
merci pour ce poème , je ne connais pas  Francois Morel et je vais découvrir , par contre a Sully sur loire , il y a un joli petit château merci Mtsa ,pour cette découverte bluetit
Répondre
S
Il y a un spectacle en préparation, mis en scène par Juliette................ çà devrait être super!
Répondre
C
merci de nous rappeler que Gérard Morel est un très très grand artiste, un poète et un humoriste exceptionnel! à l'occasion, lisez "les habits du dimanches", beaucoup, je pense, se retrouverons dans ce livre; c'est avec tendresse et justesse qu'il parle de l'enfance, de la famille, de la vie dans les années 60, 70!christine
Répondre