quia pulvis es.

Publié le 6 Avril 2009



La folle complainte.

Les jours de repassage,
Dans la maison qui dort,
La bonne n'est pas sage
Mais on la garde encore.
On l'a trouvée hier soir,
Derrière la porte de bois,
Avec une passoire, se donnant de la joie.
La barbe de grand-père
A tout remis en ordre
Mais la bonne en colère a bien failli le mordre.
Il pleut sur les ardoises,
Il pleut sur la basse-cour,
Il pleut sur les framboises,
Il pleut sur mon amour.

Je me cache sous la table.
Le chat me griffe un peu.
Ce tigre est indomptable
Et joue avec le feu.
Les pantoufles de grand-mère
Sont mortes avant la nuit.
Dormons dans ma chaumière.
Dormez, dormons sans bruit.

Berceau berçant des violes,
Un ange s'est caché
Dans le placard aux fioles
Où l'on me tient couché.
Remède pour le rhume,
Remède pour le cœur,
Remède pour la brume,
Remède pour le malheur.

La revanche des orages
A fait de la maison
Un tendre paysage
Pour les petits garçons
Qui brûlent d'impatience
Deux jours avant Noël
Et, sans aucune méfiance,
Acceptent tout, pêle-mêle :
La vie, la mort, les squares
Et les trains électriques,
Les larmes dans les gares,
Guignol et les coups de triques,
Les becs d'acétylène
Aux enfants assistés
Et le sourire d'Hélène
Par un beau soir d'été.

Donnez-moi quatre planches
Pour me faire un cercueil.
Il est tombé de la branche,
Le gentil écureuil.
Je n'ai pas aimé ma mère.
Je n'ai pas aimé mon sort.
Je n'ai pas aimé la guerre.
Je n'ai pas aimé la mort.
Je n'ai jamais su dire
Pourquoi j'étais distrait.

Je n'ai pas su sourire
A tel ou tel attrait.
J'étais seul sur les routes
Sans dire ni oui ni non.
Mon âme s'est dissoute.
Poussière était mon nom.


Charles Trenet (1913-2001).

Publié dans #pouasie

Repost 0
Commenter cet article

becassine 07/05/2009 07:36

Je découvre et m'enrichis un peu chaque jour grâce à vous ! Je ne connaissais pas et il me reste tant de choses à découvrir !! Bonne journée Bisous LIliane

piroshka :0071: 08/04/2009 09:35

Quand on pense qu'il a été refusé à l'académie Française ....Amitiés   Edith

Mamydo 06/04/2009 21:25

Ah Trénet quel bonheur, quelle poésie. Merci de nous en donner sur votre blog si différent et si agréable. Mamydo

Marie-Odile 06/04/2009 20:44

Très bonne semaine.

Agnès 06/04/2009 19:53

trés beau souvenir d'un des derniers concerts de Trénet, où j'ai découvert un papi swingant et une poésie remplie de notes.tout particulièrement cette chanson douce, coquine, drôle.je finirai ma soirée en chantant! merci.