AEF 2009 (V) Michèle Gleizer

Publié le 17 Février 2009


        
               http://sd3.archive-host.com/membres/images/1336321151/balades/aef/aef2009/mg_15.jpg

                     Michèle Gleizer n'expose pas souvent les mêmes pièces, mais heureusement la robe "Pour un sourire de Monsieur Mustapha" était à l'Aiguille en Fête:

http://sd3.archive-host.com/membres/images/1336321151/balades/aef/aef2009/mg_4.jpg
http://sd3.archive-host.com/membres/images/1336321151/balades/aef/aef2009/mg_10.jpg
http://sd3.archive-host.com/membres/images/1336321151/balades/aef/aef2009/1_19.jpg
      et les vaches présentes presque partout.
                  
http://sd3.archive-host.com/membres/images/1336321151/balades/aef/aef2009/mg_3.jpg
http://sd3.archive-host.com/membres/images/1336321151/balades/aef/aef2009/mg11.jpg

http://sd3.archive-host.com/membres/images/1336321151/balades/aef/aef2009/mg_12.jpg

          Les Oies qui se fondent dans la toile rèche et  dévorent l'abécédaire.
   http://sd3.archive-host.com/membres/images/1336321151/balades/aef/aef2009/0_braille.jpg
           "On ne voit bien qu'avec les doigts" M.G. suit l'alphabet en Braille.

http://sd3.archive-host.com/membres/images/1336321151/balades/aef/aef2009/mg_1.jpg
          Frise (des suprimes) des lapins aux bleuets

http://sd3.archive-host.com/membres/images/1336321151/balades/aef/aef2009/mg_13.jpg
          Première sortie pour un immense "Abécédaire à La Licorne"

http://sd3.archive-host.com/membres/images/1336321151/balades/aef/aef2009/mg_16.jpg
        pas de vache dans l'ouvrage, inhabituel; un poéme de Francis Ponge:

http://sd3.archive-host.com/membres/images/1336321151/balades/aef/aef2009/mg_14.jpg
"Au bout d’une tige, hors d’une olive, d’un gland souple de feuilles, se déboutonne le luxe merveilleux du linge.
Oeillets, ces merveilleux chiffons". 


(Relever le défi des choses au langage. Par exemple ces œillets défient le langage. Je n'aurai de cesse avant d'avoir assemblé quelques mots à la lecture ou l'audition desquels l'on doive s'écrier nécessairement : c'est de quelque chose comme un œillet qu'il s'agit.
Est-ce là poésie ? Je n'en sais rien, et peu importe. Pour moi c'est un besoin, un engagement, une colère, une affaire d'amour-propre et voilà tout.
Je ne me prétends pas poète. Je crois ma vision fort commune.
Étant donnée une chose - la plus ordinaire soit-elle - il me semble qu'elle présente toujours quelques qualités vraiment particulières sur lesquelles, si elles étaient clairement et simplement exprimées, il y aurait opinion unanime et constante : ce sont celles que je cherche à dégager.
Quel intérêt à les dégager ? Faire gagner à l'esprit humain ces qualités, dont il est capable et que seule sa routine l'empêche de s'approprier.
Quelles disciplines sont nécessaires au succès de cette entreprise ? Celles de l'esprit scientifique sans doute, mais surtout beaucoup d'art. Et c'est pourquoi je pense qu'un jour une telle recherche pourra aussi légitimement être appelée poésie.

Francis Ponge , l'Oeillet  in " la Rage de l'expression".)


http://sd3.archive-host.com/membres/images/1336321151/balades/aef/aef2009/mg_2.jpg
     rugeuse toile ancienne qui donne de curieux effets aux chats de la frise

    Michèle Gleizer souhaitait découper cet abécédaire à la licorne. Devant le tolé de ses amis,elle a du en broder un autre, qu'elle a pu découper !


http://sd3.archive-host.com/membres/images/1336321151/balades/aef/aef2009/mg_17.jpg

http://sd3.archive-host.com/membres/images/1336321151/balades/aef/aef2009/mg_6.jpg
           Tous les animaux ont une corne spiralée de Licorne.

http://sd3.archive-host.com/membres/images/1336321151/balades/aef/aef2009/mg_7.jpghttp://sd3.archive-host.com/membres/images/1336321151/balades/aef/aef2009/mg_8.jpghttp://sd3.archive-host.com/membres/images/1336321151/balades/aef/aef2009/mg_9.jpg
          Un grand moment de bonheur...

Publié dans #balades

Repost 0
Commenter cet article

becassine 08/03/2009 09:47

Celles et ceux qui n'ont pas eu la chance d'aller à l'AEF peuvent se régaler grâce à vous reporter-photographe en chef ! Merci  infiniment Bisous LIliane

Michele de Limoges 18/02/2009 21:15

Merci Michèle Gleizer pour les oeuvres.Et je reprends shiva "merci le photographe"

Komete 18/02/2009 11:38

Michèle Gleizer, une grande dame de la broderie, une des dernières "Pénélope" de notre siècle Merci de partager ces photos

juliette d. 18/02/2009 07:37

Merci de nous faire partager ce bonheur... qui m'a échappé, moi aussi, alors que je me faisais fête de voir ces oeuvres de près... Rien d'étonnant d'ailleurs que ce soit ici, chez les MTSA qu'on puisse partager ce bonheur, les deux dames sont cousines non ??? Les mots, les couleurs, l'esprit qui vagabonde sur la toile, la soie, et puis ajoutons quelque talent... Heureuse qu'elles aient pu se rencontrer !

madine 18/02/2009 01:32

je reste scotchée devant deux créatrices ...et les voilà toutes deux réunies. Ne pouvant pas aller cette année à Paris j'ai amèrement regretté et encore plus quand j'ai su par votre site d'ailleurs que Michèle gleizer exposait...mais avec de telles photos et poésie mon bonheur est là ce soir....Un grand merci pour votre site...Les ouillotes comme on dit dans ce joli pattelin de bourgogne et cette chanson m'invite à composer...Sauriez-vous l'époque de cette chanson...Vous semblez trés au point sur les poèmes et je recherche depuis de nombreuses années un poème sur les bouquinistes de paris qui commençait ainsi : 3 Toi, Seine tu n'as (ou n'es ) rien....mais de qui ??? de  la mémoire de mon CE 2 ne me revient que celà...au cas où....Avec tous mes remerciements