Corinne et Mirelha

Publié le 24 Novembre 2008



La clau


Fuguet un jorn, perdei la clau
 - la clau de ma chambra o la clau de mon cor, non sabe -
oquela dau ciau.

Dempuei, ne'n trobe, de las claus!
Las claus , quo es pas ço que manca.

Mas pena duebre quela porta,
 e ma vita lai es darrier.




La clef


Vint un jour, je perdis la clef
- la clef de ma chambre ou la clef de mon coeur, je ne sais -
ou la clef du ciel.

Depuis j'en trouve des clefs!
Les clefs, ce n'est pas ce qui manque.

Mais aucune n'ouvre cette porte,
et ma vie est là derrière.


Marcelle Delpastre (1925-1998) in "Paraulas per questa terra"
Edicions dau Chamin de Sent-Jaume, 1997.




Jeudi 27 novembre 2008 à 10 heures l'esquellente émission de France-Cul(ture) "Une Vie, une oeuvre"  présente l'oeuvre de Marcelle Delpastre, qui cultiva "principalement la ferme familiale et la poésie, accessoirement le dessin, la broderie, le chant traditionnel, l’ethnographie et la littérature française autant qu’occitane ".

Cette émission est reécoutabe pendant un mois et baladochargeable pendant une semaine.

______________________________________________________________________

Publié dans #pouasie

Repost 0
Commenter cet article

biba24 26/11/2008 08:59

merci beaucoup pour l'info ! j'ai eu la chance d'étudier Saumes Pagans lors de mes cours en Occitan... j'adore son univers simple... c'était un être d'exception ! toujours contente de venir flâner sur vos pages où j'admire vos broderies ! bravo pour tout ce que vous faites... à bientôt !

cocoricoco 25/11/2008 11:35

Trop fière la corrézienne, le chef cause à moi sur le blog et en patois. La marcelle est dans le même cimetière que mes aieux. Elle a chanté en occitant pour ma grand mère et je l'avais rencontrée dans sa cuisine. Un grand moment! Merci beaucoup pour la surprise.

Mirelha 24/11/2008 12:57

Aquò's plan polit e una fòrt bona idèa de nos balhar aquel tèxte bèl de la Marcèla limosina ! Plan mercé ! (en français quand même  : C'est bien joli et une très bonne idée de nous donner ce beau texte de la Marcelle limousine ! Merci beaucoup !).
Cher Chiffe, j'attends encore que tu me dises combien tu chausses (indiscrète, non ?)

Zechiffe 05/12/2008 11:02



44-45  pas de charentaises chinoises mais des charentaises charentaises à la solidité exemplaire dans les longues marches et au confort confortable


Michèle 24/11/2008 09:51

Je suis touchée par ce court poème car si je ne maitrise pas l'occitan, je comprends...la plupart du temps. Habitant une région qui n'est pas la mienne - les hauts cantons de l'Hérault - encore moins celle de mon mari qui est Allemand, nous l'aimons infiniment, comme nous aimons entendre sa langue. Il me semble que je pourrai apprendre facile ce joli texte et je vous remercie de nous l'avoir pposé.

nikita 24/11/2008 07:23

Marcelle, si tu trouvais pas la clef.... cherche les portes?