Eveil poétique de la nature

Publié le 27 Mars 2006

La chanson de printemps du chemineux. 

J'sais pas c'qui m'produit c't'effet là,
Mais, j'cré ben qu'c'est l' Printemps que v'là ;
Son cochon d'soleil m'émoustille,
Mon coeur bat coumme eun enragé !
Dam', vous savez, à l'âg' que j'ai
J'aurais grand besoin d'me purger ;
J'veux eun' fille !

A chaqu' maison que j'vas frapper,
Ça m'rend tout chos' d'entendr' japper
Les chiens en chass' darriér' leu' grille.
Et, quand que j'les vois deux par deux,
Les moignieaux m'ont l'air si heureux
Qu'ça m'dounn' des envi's d'fair' coumme eux ;
J'veux eun' fille !

Pisque les gâs qui foutent rien,
Les chanceux, les ceuss' qu'à l'moyen
D'avoér eun' femme et d'la famille
Font ben l'amour itou queuqu'fois...
Pourquoué que j's'rais moins qu'les borgeois ?
Moué, non pus, bon Guieu ! j'se'pas d'bois...
J'veux eun' fille !

Des fill's ! on peut pas vivr' sans ça ;
On s'en pass'pas pus qu'on s'pass'ra
De l'air, du "boère" et d'la croustille ;
Et, mêm', pour casser un morcieau,
J'attendrai ben jusqu'à tantôt...
A c'tte heur', c'est d'la fumell' qu'i m'faut ;
J'veux eun' fille !

Et quoiqu' j'soy' pas appétissant
Quand qu'on m'voit coumm'ça, en passant,
Dans ma p'lur' qu'est pus qu'eun' guenille,
Ej'm'en fous... à d'main coumme à d'main,
Et gare aux fill's, le long du ch'min...
Faura que j'mang' pisque j'ai faim ;
J'veux eun' fille !

Gaston Couté (1880-1911) 

Rédigé par SAINT-AUBIN

Publié dans #pouasie

Repost 0
Commenter cet article

michÚle de S. 01/04/2006 23:43

Ah Patrick ! J'adore quand tu cites Gaston Couté ...
michèle , pas Beauceronne, mais orléanaise.

heidy 28/03/2006 19:28

Pas de blague, la Blanchette, c'est la vache, hein! Un esprit mal tourné m'a regardé de travers , et m'a dit que ca pouvait etre compris autrement!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Non mais ca va pas, non?

Nadine GRANDVILLAIN 28/03/2006 19:09

Merci de reprendre une des poésies de Gaston Couté, poéte Beauceron, vous évoquez un texte du premier volume qui en comporte quatre..... à bientôt pour la suite. Je pense souvent à cet homme car j'habite un village beauceron, avec un moulin, rue Gaston Couté. 
extrait de son glossaire, mots employés par Gaston Couté
Divartissouèr : Mot qui désigne le sexe de la femme.
I's font point marcher l'divartissouèr.....(idylles des grands gars...)
Pour me souvenir de ma gransd mère : D'vanquière : Tablier usagé de grosse toile qu'on met devant soi pour faire des travaux sales. sous les pans des d'vanquières (les gourgandines)
Continuez j'adore votre blog, amitiés à MTSA...
nadine

heidy 28/03/2006 17:51

Crevindiou la  Moustach'........ Va trair' la Blanchette, ça ila ben mieux aplé!