20122012

Publié le 20 Décembre 2012

 

 


 

 

                   Avant la touche proche fin du monde, cessons de nous agiter (au jasmin) et saluons ce vingt décembre deux mille douze ou aaaammjj est tout pareillement très précisément exactement semblable à jjmmaaaa;

 

               20122012=20122012.

 

               Quand je pense qu' à un jour près on ne s' en serait pas rendu compte et que, au moment où ce blogue de haute tenue va cesser dans les éternellement silencieux effrayants espaces infinis (à l' aise Blaise) , je suis contraint à deux articles par jour, belle fin finalement non ? et qui paiera la dette souveraine si tout cesse demain?

Publié dans #gag

Repost 0
Commenter cet article

aline 20/12/2012 21:48


Rendez-vous ou et à quelle heure? Un nouveau SAL en vue?  Profitez bien de cette soirée du 20122012!!!! A bientôt.   Aline

marlie 20/12/2012 17:41


Courage, il paraît que c'est juste la date de la fin de l'abonnement des Mayays au MONDE (le journal LE MONDE) !!!

mimi 20/12/2012 17:16


Peut être les personnes à qui la fin du monde rapporte, pourquoi pas l'impot sur les escrocs, les comédiens qui ne savent plus à qui ils doivent leurs richesses, ceux pour qui rien est asses
dégradent lorsqu'il sagit d'argent pour mettre les gens dehors.


je pense que la dette pourrait être tres rapidement payée, si ceux par qui on est dans la caca et qui se sont enrichis sur notre dos payaient. Mais ce n'est pas demain la veille, n'est ce pas,
même dans le ciel profond.

Lucile 20/12/2012 15:20


La dette souveraine, on la laisse pour les suivants, z'on qu'à se dé...rder avec. Ils iront voir ce qui reste des banquiers ou des riches planqués dans leurs bunkers.


Bonne fin du monde!!! et bises à tous


 

catherine 20/12/2012 14:23


Merci pour tous ces messages. Je ne peux plus m'en passer. C'est un rayon de soleil qui illumine mes journées et je le fais partager. Merci pour votre humour et Dieu sait si aujourd'hui bon
nombre de personnes en manque: avec l'humour je peux supporter beaucoup de choses.Merci d'être le reporter de votre femme et d'ainsi de partager ses créations si exceptionnelles. Catherine.