Amours dévorantes

Publié le 26 Mai 2008



Maman aux roses blanches.

 

Embrassez maman sur les deux joues puis coupez-la en deux; jetez dessus de l'eau bouillante; ôtez la tête qui sourit avec bonté - elle vous couperait l'appétit - la colonne vertébrale et tous les os qui peuvent être ôtés. Préparez les pommes de terre cuites à l'eau que vous couperez en ronds et que vous mettrez en salade. Mélangez les petits bouts de maman à la salade, et arrosez d'huile d'olive avant de servir.Vous n'oublierez pas de glisser quelques roses blanches sous le plat: elles protégeront la nappe, et puis, maman les aimait tant…



Roland Topor ( 1938 - 1997) in “La cuisine cannibale” ( Balland 1970, Seuil Point Virgule 1986).

Publié dans #pouasie

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

marie moncelon 30/05/2008 16:28

L'humour jusque dans le saladier ! Très bon. J'ai goûté.

Sylvie la Cagouille 27/05/2008 07:58

OHhhhhhh, où va-t-elle chercher tout ça notre brodeuse préférée? en attendant, j'ai bien ri. Amiquiltement.

nikita 26/05/2008 16:20

Ouiiiii! c'est comme cela que je conçois la fête des mères (que je suis!) A la casserole, après avoir été derrière les casseroles.Et la recette de la fête des pères? Au piment d'Espelette?Faut tout oser...et vous n'y manquez pas pour nous faire sourire.

Tanne 26/05/2008 12:22

Ben tiens donc! voilà une cuisine passionnelle qui rappelle vaguement l'Orestie , somptueux, je vous le recommande, que jevis samedi et qui m'empêcha d'aller saluer MTSA à Courbevoie, pour une fois qu'elle était joignable sans voiture particulière, mais voilà Eschyle 1 / MTSA 0  ... on perd avec les honneurs tout de même, face à Eschyle!A bientôt