Quatre à quatre

Publié le 13 Février 2006

la faute de la Narmelle et de l'Isabelle Gautier

4 boulots que j'ai eus dans ma vie :

1- vendeur sur marché en fruits et légumes: cinq ans, au temps où j'étais étudiant fantôme, de façon suffisamment constante pour collecter un max de trimestres pour la retraite. J'aimais bien, j'étais jeune, beau, sportif, disponible l'après midi ... les ménagères de moins de cinquante ans étaient gentilles avec le livreur. Je proposais la botte (de poireaux ou de cresson) je mettais des mains  (de bananes) au panier. Un peu physique comme boulot, mais pas épuisant, et puis les achats aux Halles,  les repas pantagruéliques à cinq heures du mat' avec les mandataires, l'odeurs de melon lorsqu'on rentrait dans le camion , l'amertume de l'artichaut sur les doigts ...  J'y travaillerai peut-être encore, si une classieuse et régulière cliente n'était pas un jour venue accompagnée de sa fille, jolie, très jolie, si jolie qu'on s'est emmariés.

2- pion dans un important établissement confessionnel pendant toute une année scolaire. Mauvaise tripe, des ticons avaient en argent de poche par semaine, ce que je gagnais en un mois, et me le faisaient bien sentir! Après cette mauvaise interprétation du Petit Chose et de Jules Vallés, je suis retourné au marché, c'était plus sain.

3- responsable du bureau des objets trouvés de l'Aéroport d'Orly pendant dix-huit mois. Horaires de fonctionnaire, boulot pas fatigant, trés amusant parfois. C'était au milieu des années soixante-dix au moment de la libéralisation de la pornographie dans les pays scandinaves. Il y avait encore la douane à passer  et les messieurs qui revenaient du Danemark avec d'affolantes poupées gonflables, de majestueux olisbos ou des revues très techniques, n'osaient franchir le contrôle et abandonnaient discrètement ces objets contromettants. Le bureau possédait alors, sous ma vigilante direction, un bel échantillonage de turpidudes sessuelles  (je crois que ma remplaçante a stupidement détruit cette pinacothèque). Parfois, comme par exemple lors de dramatiques attentats à Orly, mon bureau était submergé de tout et de n'importe quoi. J'ai ainsi eu ... un déambulateur, plusieurs béquilles, un jambe artificielle (qu'on ne m'a jamais réclamée) ... mais aussi ... à chaque arrivée matinale du vol des Antilles des bidons de rhum agricole (produit fongible = bon de destruction :0108:) , et aussi une valisette remplie de billets de cent dollars (j'ai appelé un chef pour compter avec moi)   .... deux kilog de caviar Beluga Royal de chez Petrossian :0043: ... j'ai quitté presque à regret, pour faire l'informaticien.

4- président de Conseil d'Administration.


4 films que je pourrais regarder encore et encore :
Regarder encore et encore je sais pas, mais j'aimerai bien revoir:

1- "Mes chers amis" ( Amici miei ) de Mario Monicelli  avec Mastroianni, Gassman, Tognazzi et Blier... ou bien ""Nous nous sommes tant aimés" d'Ettore Scola.  

2- "Mouchette" de Robert Bresson, c'est avec ce film que j'ai réalisé que le cinéma c'était pas seulement Peter Pan ou Ben Hur 

3- "Bof" de Claude Farraldo avec Marie Dubois et Paul Crauchet ou "Baisers Volés" de François Truffaut avec Jean-Pierre Léaud, Claude Jade, Michael Lonsdale, Delphine Seyrig (aaargh la voix de D.S. Fabienne Tabard "Ecoutez Antoine" et celle de Jeanne Moreau et Sandrine Bonnaire toute entière).

4- l'intégrale de Russ Meyer (et celle de Bertrand Blier et Pialat aussi mais moins que Russ Meyer) .
 

4 endroits où j'ai habité :  

 

 

 

 

 

1- Rue de Chateaubriand



Un deux pièces dans les communs de l'ancienne demeure de Pauline de Beaumont



Après mon passage la municipalité a fait poser une plaque



2- Avenue de la gare Charles de Gaulle, renommée après la prise de la mairie rouge en 1983 par un jeune lupus RPR.





le trois pièces en haut à gauche.

L'avenue Charles de Gaulle, du temps ou elle s'appellait l'avenue de la gare:



3- Avenue Carnot.

 

Un pavillon photographié par Thévenet dans les années vingt.



et qui hier était comme le veau d'or, toujours debout



4- Rue de l'Egalité.



Remercions notre esthète ami Sarel Bick qui masque de sa signature au graphisme délicat, le chemin du cimetière, de la Martinière.

 c'est plus lisible comme çà




d'un vieux paneau tombé du camion

Dans de nombreuses villes, en effet,  la rue de l'égalité est celle du cimetière. C'est calme, c'est reposant, ce serait même éternellement reposant si de jeunes inconscients ne roulaient à tombeau ouvert.

Au coin des rues de l'égalité et de la martinière, autrefois

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

4 émissions TV que j'aime : je n'ai aucune culture télévisuelle, la télé est arrivée à la maison en avril 2005, pour que l'on puisse regarder des DVD ailleurs que sur l'ordinateur familial. Alors au hasard:

1- Le tournoi des cinq  six nations, le championnat de France de Rugby (et de Jeu à Treize), la coupe d'Europe, la coupe du Monde; histoire de m'engueuler avec mon papa ou de traiter mon fils d'ignare, tout en buvant un tourbé Ardberg et en fumant un Churchill de Montecristo (il tient même les prolongations).  

2- "Merci Bernard" ou "Téléchat" (Chalut, gluon du téléphone) à cause de Topor.

3- "Bennie Hill "pour son élégant et délicat côté Russ Meyer.

4- "Les Deschiens" pour la fromagerie Morel, son michachon, sa chafouette
     t'en souviens-tu bonnée ?
" Qu?as-tu donc dans ton panier ?
Du fromage, du fromage !
Qu?as-tu donc dans ton panier ?
Du fromage de chez Morel ! "
et en anglais pour nos amis d'outre Blazy
" " What have you in your basket ?
Cheese, cheese !
What have you in your basket ?
Some cheese from chez Morel "

4 endroits où j'ai passé des vacances : 

1- sur le bord des routes européennes pendant une période auto-stop de 69 à 72
(Athènes, Venise, Narvick, Inverness ...)

2- GR7 de Saint-Chamond à Meyrueis

3- GR10 d'Hendaye à Gourette

4- les 30 dernières années à Sainte-Marie de Gosse (Landes)

4 websites que je visite régulièrement :

1des blogues de la sphère brodeuse ou assimilée (Narmelle, Shiva, la lumineuse VDP, la stylée Emma ... les fées brodeuses ... Sarah, IsaV, Momolle, Jacotte, Albeerre la cycliste, DGC Miscelannée  ... des copines brodeuses aussi que je tairai) 

2- les blogues atteints par Gogol en entrant "MTSA" "blog" en zone de recherche, c'est ainsi que je connait parfaitement la vie de l'association des étudiants du Massachusset Technology Institute, et que j'ai pu apprécier la  malgossia, endémique turpitude polonaise.  

3- le forum de la gazette des jardins

4- le blogue des correcteurs du monde "Langue Sauce piquante"   et d'autres blogues autour du langage.

4 aliments ou plats que je préfère :

 1- la charcuterie saucisson, pâté, boudins, les oreilles, les pieds panés, le museau ... avec un intérêt particulier pour les différentes variétés de jambons: jambon de porc gascon de Jacques Dutruel à Belus, jambon Ibaïona de la maison Montauzer à Guiche, jambon de Bayonne de Christian Barucq à Habas, jambons de porc basque de Pierre Oteiza de la vallée des Aldudes, jambons Serrano espagnols (Bellota, Bellota!)...  Eh bonnée c'est du blanc qu'on boit avec le jambon (le rouge ne supporte pas le sel qui lui donne un faux goût  métallique) par exemple un Entre-Deux-Mers Château Turcaud de La Sauve-Majeure (Gironde).

2- les soupes: garbure, chorba, soupe au choux ....   un coup de Madiran pour faire chabrot un Château Barréjat bien tannique de Denis Capmartin à Maumusson (Gers)
nota bonnée : il n'est pas indispensable de faire chabrot avec la chorba (celle de mamaman était somptueuse mais celle de Marie-Thérèse aussi)

3- des légumineuses: pois chiches (hummous!), lentilles, haricots (Tarbais, Pamiers, Soisson, mogettes ...), fêves. Argh les févettes fraîches qu'on enlève la petite peau  et qu'on accompagne de pain et de beurre salé.
lubrique pipole: Elisabeth II, reine d'Angleterre, est une grande consommatrice de fêves (qu'elle fait importer par grandes quantités via la valise diplomatique) L'hymne du Royaume-Uni en porte l'empreinte puisqu'il s'intitule "God Fève the Queen"  :004:.
Avec les légumineuses, de l'oignion, de l'ail, du thym, de l'espelette, un morceau de lard ou de ventrêche; la bonné ivrognesse choisira un beau Fitou du "Château de Nouvelles" de la famille Daurat-Fort pour un combat viril, ou plus velouté un Mauzac Roux, Gaillac du domaine des Tres Cantous de Robert Plageoles, pour une oppsition en contrastes. 

la glace aux huitres de Claude Colliot qui appelle le Chablis de Jean-Marc Brocard ou de Luc Laventureux.

les entrées poissonnières, que réussit si bien Marie-Thérèse, au retour du marché: sardines à l'escabèche, lisettes au vin blanc, encornets à l'ail et au piment, anchois crus au piment, piquillos de morue. Et on revient sur un blanc de sauvignon, Touraine de Marionnet ou de la cave d'Oisly, Château Turcaud, ou bien un Vouvray demi sec (domaine Huet) plus rond.  (à propos de poisson connaissez-vous "Poissons Coquillages et Crustacés" de Marie-Thérèse Saint-Aubin ISBN 2-84270-562-9, très beau pas cher chez le doux Mango, un livre qui plaira à celles qui l'aimeront et que si les gens l'achètent  çà va se vendre).

 le pigeon que ce soit le pigeon aux dragées de l'hotel de Bordeaux à Pons (accompagné de sa gauffre de pomme de terre), le pigeon au foin du Piet à terre à Chateaumeillant, le pigeon au poivre du Szechuan de Claude Colliot, tous me plaisent. J'apprécie avec un Moulis "Château Poujeaux" de l'indivision Theil.

la sauce aux cèpes, le gibier, les asperges, .... , les abats, le vol au vent qui est à la bouchée à la reine ce qu'un semi-remorque est à la Fiat 500 (avec des ris, des rognons, des crètes de coq ... )

le fromage: tous les fromages (au blanc pour la plupart , le Camembert accepte le rouge mais aussi le cidre) ... le Stilton, le Maroilles, l'Ardi-Gasna d'Ossau-Iraty, la Boulette d'Avesnes qui accompagne si bien le hareng dans au petit déje, le vieux Salers, le Laguiole .... le Gorgonzola - nommé ainsi en honneur de l'épouse d'Emile Zola, Gorgonne - le cabécou, le picodon, le Géromé ...   tous te dis-je bonnée!

les fruits secs tous itou, noix, noisettes, cajou, pécam, pistache, abricots, figues, dattes de plusieurs variétés (il est si bon d'avoir le choix dans les dattes)  

les pèches, blanches surtout, le raisin, le raisin, le raisin, les figues, ,les figues, ,les figues, les figues les mandarines, les vraies celles avec les pépins kézon un autre goût que l'eau sucrée des médiocres clémentines, les clémentines corses -elles c'est bon, c'est autre chose.

4- la tomate huile d'olive sel

5- pas trop de patisserie le Russe comme à Oloron chez d'Artigarède, et l'interprétation familiale du paneforte, recette de biscuit italiens.

çà fait plus de quatre, dis-tu ? et alors bonnée c'est toi qu'invite ? 


4 endroits où je préférerais être là et maintenant :

1-  à marcher sur le mont Mézenc, sur le mont Aigoual, au miyeu des graminées roses battues par le vent


 2- en Flandres lorsque le vent dégage des cieux ni gris ni verts, comme à Ostende, comme à Ostende ou comme partout quand on se demande si c'est utile et  puis surtout si çà vaut le coup, si çà vaut le coup de vivre sa vie (Bruges aussi et la côte d'Opale et la baie de Somme)

3-  j'aimerai être (dans) la tite culotte de Sandrine Bonnaire au jardin à bécher avec mon pote le rouge-gorge.

4- aux barthes de l'Adour à guetter cistudes, hérons et ragondins
 

4 blogueuses à qui je suggère de s'y coller :

1- MTSA si jamais elle passait par là.

2- Juliette

3- Sylvaine Lenoir

4- Miscellannée

toutes les autres ont répondi, crois-je.

 

 

 

 

 

 

Rédigé par SAINT-AUBIN

Publié dans #HS

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Oslo 22/02/2006 10:01

Quel bonheur de voir que l'Aigoual est connu, il peut vous y accueillir quand vous le voudrez..
A bientôt j'espère, à Carpentras

heidy 19/02/2006 15:57

Tiens mais c'est curieux, nous avons des points communs!Mais c'est bien,  personne ne me refile la "patate chaude" niark niark!

Sylvaine 15/02/2006 19:14

Oh! comment que c'est bête, Cardinal, je ne débloggue pas! Comme dirait ma copine Mimi, je ne fais rien comme tout le monde;>)))

Valérie de Paris 15/02/2006 18:01

Quant à la rue de l'égalité qui est souvent celle du cimetière, ... quelle ironie ! :-D

Valérie de Paris 15/02/2006 18:00

Et le gang invite parfois à dîner ? Non, parce que, là, à lire, huuuuuuuuuuummmmmmmmmmmmmmmmmm ... un bonheur ! Je suis prête à prendre des vacances de 30 à 45 semaines, à SA's Home, pour TOUT goûter (sauf peut-être la glace aux huîtres ... c'est trop conceptuel pour moi). Et puis je vois que nous avons en commun la passion des figues, des figues, des figues puis, tiens, encore des figues :-)).