A La Villette

Publié le 10 Mars 2008



A la Villette

 

Il n’avait pas encor’ vingt ans,
I’ connaissait pas ses parents,
On l’app’lait Toto Laripette,
A la Villette.


Il était un peu sans façon,
Mais c’était un joli garçon:
C’était l’pus beau, c’était l’pus chouette,
A la Villette.


Il était pas c’qu’y a d’mieux d’mis,
Il avait pas des beaux habits,
I’ s’ rattrappait su’ sa casquette,
A la Villette.


Il avait deux p’tits yeux d’souris,
Il avait deux p’tits favoris,
Surmontés d’eun’ fin’ rouflaquette,
A la Villette.


Yen avait pas deux comm’ lui pour
Vous parler d’sentiment, d’amour;
Yavait qu’lui pour vous fair’ risette,
A la Villette.

Il avait un gros chien d’bouvier
Qu’avait eun’ gross’ gueul’ de terrier,
On peut pas avoir eun’ levrette,
A la Villette.
 

Quand i’ m’avait foutu des coups,
I’ m’demandait pardon, à g’noux,
I m’app’lait sa p’tit’ gigolette,
A la Villette.
 

De son métier i’ faisait rien,
Dans l’jour i’ baladait son chien,
La nuit i’ rinçait la cuvette,
A la Villette.
 

I’ f’sait l’ lit qu’i’ défaisait pas,
Mais l’soir, quand je r’tirais mon bas,
C’était lui qui comptait la galette,
A la Villette.
 

Quéqu’ fois, quand j’ faisais les boul’vards,
I’ dégringolait les pochards
Avec le p’tit homme à Toinette,
A la Villette.
 

I’ m’aimait autant que j’ l’aimais,
Nous nous aurions quitté jamais
Si la police était pas faite,
A la Villette.
 

Y a des nuits oùsque les sergots
Les ramass’nt, comme des escargots,
D’la ru’ d’ Flanche à la Chopinette,
A la Villette.
 

Qu’on m’prenn’ grand ou p’tit, rouge ou brun,
On peut pas en conserver un:
I’ s’en vont tous à la Roquette
A la Villette.
 

La dernièr’ fois que je l’ai vu,
Il avait l’ torse à moitié nu,
Et le cou pris dans la lunette,
A la Roquette.

 

Aristide Bruant (1851-1925)

Publié dans #pouasie

Repost 0
Commenter cet article

Daniéle Dumons 10/03/2008 19:58

Merci Zechiffe je crois que je suis restée sur mon petit nuage aprés l'AEF ,pas beaucoup dormie...Merci MTSA pour cet apparté orthogrphique

Sylvie 10/03/2008 12:40

c'est toujours bien et le dimanche pas trop de monde mais je n'ai pas vu moi ce jeune homme que la police cherchaitles escargots oui j'ai vu superbe les escargots qu'ont mangé le tissuuuuuuuet j'ai pas vu lacratrice, le siège était vide .A la chasse aux escargots le long du canal ?sylvie

Zechiffe 10/03/2008 12:40

 tss tss, Corinne, ce n'est pas le scarabée qui jacule, c'est le geais !

Corinne Chambras 10/03/2008 12:23

Ce blog est un puits de sciences naturelles avec les Petits annimaux du jardin, épuisés comme les exposants...Mais il reste la culture ! Et oui je viens d'apprendre de source sure via la bouche du Zechiffe, comment  crie de la fourmi. Si vous donnez votre langue aux chats (livre d'avant) et bien elle cro-onde car la fourmi croonde...Warf warf !!! j'adoreIl y a aussi le scarabée qui jaculeBon lunid sous la pluie

zechiffe 10/03/2008 11:34

Essaie encore ! un recueil d'écueils pour accueil est en préparation