Dramatique ...

Publié le 14 Décembre 2007


                Tout  est calme, apaisé, serein. Le premier volet du triptyque aux olives est achevé (le triptyque est aisé mais l'art est difficile)  déclenchant des torrents de commentaires de haut niveau - autosatisfaction et autopromotion sont les deux mamelles d'une communication efficace et bien conduite.

 
http://www.archive-host2.com/membres/images/1336321151/fruits/olives/ol1/ol_KK0.jpg


        Il  ne reste qu'à http://www.archive-host2.com/membres/images/1336321151/nawak/gif/Repassage.gif l'ouvrage, le ranger et passer au volet suivant.

PATTEMOUILLE, subst. fém.
Linge mouillé que l'on interpose entre le fer et le tissu pour repasser certains vêtements et donner de l'apprêt aux étoffes. Pour délustrer la manche, il faut tordre la pattemouille le plus serré possible, glisser un tampon dans la manche le long des coutures, poser la pattemouille et passer le fer légèrement (Dreyfus, Manuel apiéceur, av. 1953, p.38). Félicitez Mme la patronne, dit gravement Angélo (...). Si votre repasseuse sait bien se servir de la patte-mouille, qu'elle donne également un coup de fer à cette redingote. Elle en a vu de dures (Giono, Bonheur fou, 1957, p.95).
Prononc. et Orth.: [patmuj], parfois patte-mouille (supra ex. de Giono). Étymol. et Hist.1. 1842 patte mouillée (R. de Beauvoir, Français peints par eux-mêmes, Le Tailleur, t.5, p.254); 2. 1931 pate-mouille (Brun, Le Fr. de Marseille, p.120). Comp. de patte2* et de mouille, forme de mouiller*.


        Un instant d'inattention,  un trop d'humidité ... et c'est le drame, que dis-je le drââme.

http://www.archive-host2.com/membres/images/1336321151/fruits/olives/ol1/ol_KK1.jpg

    T'avais pas vu, Bonnée, ça a bavé !

http://www.archive-host2.com/membres/images/1336321151/fruits/olives/ol1/ol_KK2.jpg

        C'est répugnoble, c'en est que bon à jeter. Défaire on sait faire, mais là, la toile fine - préfère-t'on la fine ou l'épaisse ? - est imprégnée, imbibée, gorgée de baves de soie. 

      Va falloir agir précautioneusement, et avec détachement, au détachant. Pour l'instant , faute de temps disponible - j'ai échangé mes RTT contre un max de thunes - on n'agit pas, on nézite, on atermoie, on reporte, on trainasse, on ajourne, on procrastine ... 

    





Publié dans #potagére

Repost 0
Commenter cet article

jonquille38 16/12/2007 12:24

Alors ? Le malheur est réparé ? Elle est garée où, votre poubelle, que j'y aille aux aurores récupérer le tryptique-solitaire ?? Amicalement Sylvie

thalia 15/12/2007 17:18

Vraiment la cata ! Je n'ai pas de solution miracle et suis trop mécréante pour connaître le saint patron dévolu aux taches ( je n'ai pas écrit aux tâches, celui-là, on le connaît...)

nicolbrod39 15/12/2007 16:31

quel dommage, vraiment ! j'ai eu ce "souci", moi aussi ... essayer peut-être de relaver l'ouvrage avec une lingette "décolor-stop" d'Eau Ecarlate ... qui absorbera, peut-être les coulures ... amitiés à vous deux et bonnes fêtes de fin d'année,   

PauleM 15/12/2007 11:42

Nous laisser ainsi tout un week-end face à ce désolant échec, sans même une petite pensée de consolation.....c'est pure cruauté mentale!!!    Et, ajouterais-je, bien dans l'air du temps, puisque je jurerais que cette entreprise de démoralisation vise à nous pousser à aller travailler (même) le dimanche. Paule

Cerise violette 14/12/2007 14:15

Mais c'est quoi ce fil ???? Je n'ose pas proposer du savon noir ... fait avec des cendres et des ..OLIVES.Courage !