Lundi poétique et sécatorial

Publié le 28 Novembre 2005



Le jardin précieux


Les pourpres hortensias timides en leur coin
écoutaient les clochettes à l'entrée du jardin
Les galants gardénias dans leurs suaves pourpoints
entendaient le doux cri des arbres enfantins
Les charmants géraniums agiles et mutins
se lavaient les cheveux tout autour du bassin
Les violettes émues en robe de satin
tendrement respiraient le bon air du matin

Une gente fillette avec un sécateur
en fit tout un bouquet - la fin de ce bonheur

 

 

 

 

Raymond Queneau (1903-1976)  dans "Battre la campagne" [1968]
se retrouve dans les
ŒUVRES COMPLÈTES [1989] . Édition de Claude Debon.
TOME I : Si tu t'imagines : Chêne et chien, Les Ziaux, L'Instant fatal - Bucoliques - Monuments - Petite cosmogonie portative - Le Chant du styrène - Le Chien à la mandoline : Le Chien à la mandoline, Sonnets - Cent mille milliards de poèmes - Courir les rues - Battre la campagne - Fendre les flots - Morale élémentaire - Poèmes publiés, non repris en volume - Poèmes inédits - Chansons - Textes surréalistes - Souvenirs inédits, 1792 pages, ill., rel. peau, 105 x 170 mm. Collection Bibliothèque de la Pléiade (No 358), Gallimard -oec. ISBN 2070111687.
TOME I

 

 

Rédigé par SAINT-AUBIN

Publié dans #pouasie

Repost 0
Commenter cet article

laura guinard 29/11/2005 08:44

coucou la famille MTSA
Je ne sais si vous avez eu mon mail...c etait urgent...mais y avait pas mort d hom...
gros bisous, bonnes crea !!!

l'aile fique 28/11/2005 18:56

mouais, les géraniums qui s'lave les cheveux...et après on me dira de croire au père noël...