Je n'ai pas oublié

Publié le 3 Septembre 2007

 

Je n'ai pas oublié, voisine de la ville

Je n'ai pas oublié, voisine de la ville,
Notre blanche maison, petite mais tranquille ;
Sa Pomone de plâtre et sa vieille Vénus
Dans un bosquet chétif cachant leurs membres nus,
Et le soleil, le soir, ruisselant et superbe,
Qui, derrière la vitre où se brisait sa gerbe,
Semblait, grand oeil ouvert dans le ciel curieux,
Contempler nos dîners longs et silencieux,
Répandant largement ses beaux reflets de cierge
Sur la nappe frugale et les rideaux de serge.


Charles BAUDELAIRE (1821-1867) in  "Les fleurs du mal"

Publié dans #pouasie

Repost 0
Commenter cet article

cocoricoco 03/09/2007 16:01

Quand c'est beau c'est Baudelaire ou MTSA...bravo pour le travail sur le site.bibis à tous les deux.

Nigaude :-) 03/09/2007 13:24

:0091:

ghislaine 55 03/09/2007 10:41

Je n' ai pas oublié , voisine de la ville ,que cet été , ces longues soirées tranquilles...nous ont été ôtées, confisquées ou volées ...

PauleM 03/09/2007 09:59

Rassurez-moi? Vous n'avez pas l'intentin de nous fourguer les Fleurs du Mal in extenso?

Gradiva 03/09/2007 09:07

Oups, magnifique ! Attendons la suite.